La CPI par rapport à la saisine du FNDC : « Nous ne commentons pas les soumissions individuelles ».

blog-details
  • redaction.web@fimguinee.com

  • 26 août 2022 13:26

  • Politique

  • 3

Conformément au statut de Rome, il est parvenu un courrier des avocats Français  du FNDC à Karim Khan, Procureur de la Cour pénale internationale (CPI). Me William Bourdon et son collège  Vicent Brengarth  réclament l’intervention de ce dernier suite à la mort d’au moins 7 personnes dans la répression des dernières manifestations organisées par le FNDC, sans l’autorisation de la junte militaire au pouvoir.

A propos, le bureau  de Karim Khan, joint par nos confrères d’africaguinee, explique qu’en vertu de l'article 15 du Statut de Rome, tout individu ou groupe de n'importe où dans le monde peut envoyer des informations (communication) sur des crimes présumés au Procureur de la CPI, qui est tenu de protéger la confidentialité des informations reçues. « Le Bureau du Procureur reçoit régulièrement des centaines de communications chaque année concernant différentes questions, notamment en rapport avec des situations faisant l'objet d'une enquête » précise le bureau de Karim Khan. Cependant, il précise : « Nous ne commentons pas les soumissions individuelles ».

le FNDC, mouvement citoyen dissous par le pouvoir, dans son signalement du 1 er août  dernier  à l’adresse de la Cour pénale internationale (CPI), avait listé les noms d’un certain nombre de personnalités civiles et militaires qu’il considère comme étant les cerveaux de la répression des manifestations et de la violation des droits humains en Guinée. Suivi, quelques jours plus tard, de la transmission de d’éléments qu’il présente  comme des « preuves ».

Gilles Mory C

Commentaires (3)

  • comment-1

    L’auditeur inconnu 28 août 2022 03:04

    Vos programmes sont beaucoup apprécié

  • comment-1

    Baldetresor 27 août 2022 02:47

    Merci von Dieu

  • comment-1

    Diallo Mohamed lamine 26 août 2022 13:39

    Bonjour je vous écoute depuis Paris je vous aime merci

Laisser un commentaire