Procès des événements du 28 septembre 2009 : le Général Sanoh revient à la barre !

blog-details
  • redaction.web@fimguinee.com

  • 28 novembre 2023 13:31

  • Justice

  • 2

Les audiences ont repris ce mardi, 28 novembre 2023, devant le tribunal de Dixinn délocalisé à la Cour d'Appel de Conakry. L'ex chef d'Etat-major général des forces armées sous le CNDD est toujours à la barre. Le Général à la retraite Oumar Sanoh est interrogé par les avocats de la défense.

Il a reconnu qu'il n'exerçait pas son autorité sur l'ensemble des militaires du pays. Ses prérogatives étaient limitées par le ministre de la défense, le Général Sékouba Konaté, et le président de la transition d'alors (le Capitaine Moussa Dadis Camara), a expliqué l'officier. 

« J’étais le chef d’état-major général des armées [lors des événements du 28 septembre 2009]. Mais, je n’exerçais pas pleinement mon rôle, mes prérogatives étaient limitées. On faisait certaines choses que je devrais faire. Ça ne me convenait pas, mais je ne pouvais pas démission, parce que c’est l’armée. Donc, je laissais passer, parce que je ne pouvais pas imposer ma volonté. Mes prérogatives étaient limitées… Moi je ne pouvais pas autoriser des militaires à aller là-bas [au stade du 28 septembre] », a dit le Général Oumar Sanoh.

Le Général Sanoh ne nie pas que des militaires ont fait irruption au stade. Cependant, il dit ne pas être en mesure d'indexer la troupe qui s’y est rendue. Par ailleurs, le Général Sanoh a martelé qu'il s'était de la présence des militaires qui relevaient de lui, dans les casernes durant la journée du 28 septembre en 2009.

Sékou Diatéya Camara

Commentaires (2)

  • comment-1

    Diallo Saliou Bela 05 janvier 2024 09:27

    Bonne chance

  • comment-1

    Barry Mamadou Cellou 28 décembre 2023 06:23

    Mon Général, on a toujours le choix !

Laisser un commentaire